Le déménagement et les enfants

Le déménagement est une source de stress pour les adultes. Toutefois, on a tendance à négliger la place et le ressenti des enfants pendant ce changement, cette étape de vie. Afin de pouvoir vous aider, vous, parents, à bien aborder le déménagement avec vos enfants, nous avons posé des questions au docteur Marc Huther, pédopsychiatre. Voici ses conseils.

Avant le déménagement

 

Quand annoncer le déménagement ?

Cela dépend de l’âge. Pour les jeunes enfants, il ne faut pas en parler trop tôt pour éviter les angoisses. Dans le cas d’adolescents, il est nécessaire d’en parler plus tôt pour qu’ils puissent réaliser et faire leur deuil. Ils ont besoin de temps pour se préparer au départ. Le déménagement peut être l’occasion de rupture amoureuse, qu’elle soit réelle ou non.

Il n’y a pas de vie sans deuils ou séparations : la vie est une succession de petits deuils qui ne sont pas forcément douloureux.

Comment bien préparer les enfants avant un déménagement ?

Le plus important est de mettre des mots sur le déménagement et faire y venir des actes dessus. Il faut inscrire les mots dans un scénario familial à construire, comme un nouveau film, un nouvel épisode.

Il faut expliquer les raisons du déménagement. Est-ce un déménagement construit ou subi (suite à un deuil ou une séparation)?

Si un parent est resté à l’ancienne adresse, il est essentiel d’expliquer le lien entre les parents. Si le déménagement a lieu pour des raisons professionnelles, les enfants doivent comprendre qu’il ne s’agit pas d’une séparation.

Tout déménagement est un deuil, mais la vie est vivante, car elle est constituée de deuils successifs. Attention, tout deuil n’est pas douloureux : c’est un apport de nouveau et plus de « à nouveau ».

 

Faut-il intégrer les enfants dans la démarche de déménagement  ?

Tout dépend de l’âge des enfants. Il faut faire participer les enfants pour mettre des mots sur ce qu’il se passe. Par exemple, vous pouvez dire que doudou va habiter dans une autre maison.

Les enfants doivent pouvoir s’exprimer, que ce soit à travers les dessins ou le doudou.

Faire les cartons avec les enfants est un acte symbolique. Cela va les aider à se défaire de leurs angoisses, à donner du sens au déménagement et à lutter contre l’inquiétude. En faisant cela, vous transformerez l’inquiétude en non quiétude mise en paroles.

 

Comment aborder au mieux la séparation avec les amis, la famille et tous les repères des enfants ?

Toute séparation n’est pas une perte : il reste des possibilités de se revoir. Il faut laisser ouvert le champ des possibles. Dans le cadre de l’école, ne plus voir ses anciens camarades de classe au quotidien permet de rencontrer de nouveaux camarades, ce qui donne la possibilité à l’enfant de grandir.

Déménager est la première étape, puis la deuxième étape est l’emménagement. De fait, déménager c’est ménager l’autre.

D’une manière générale, si les adultes ne sont pas stressés, tout se passe bien pour l’enfant. Il faut faire attention de ne pas transférer son stress.

 

Dans le cas d’un déménagement sur plusieurs jours

 

Quels sont les éléments que les enfants doivent garder avec eux ?

Le doudou est un élément essentiel. Garder le doudou permet de faire une transition pendant le déménagement. Il est un point de repère pour l’enfant. L’enfant parle aussi à travers son doudou : c’est un moyen pour lui de s’exprimer. Expliquez à votre enfant que Doudou va habiter avec vous dans une nouvelle maison, qu’il va se faire de nouveaux amis…

 

Comment expliquer aux enfants que les affaires partent dans un camion et qu’ils ne les reverront que quelques jours plus tard ?

Il faut l’expliquer de manière ludique. Par exemple, pour expliquer l’absence et la présence qui se jouent, présentez cette séparation comme un cache-cache géant. Les enfants pourront redécouvrir les objets plus tard, lors de l’arrivée du camion.

 

Après le déménagement

 

Comment faciliter la transition après le déménagement ?

Les paroles doivent toujours être accompagnées d’actes pour rassurer les enfants. Par exemple, vous pouvez visiter les lieux (école, environs…) comme des touristes dans une nouvelle destination. Les enfants ont besoin de jouer. N’hésitez donc pas à susciter leur curiosité de manière ludique.

 

Comment aider les enfants à se créer de nouveaux repères après le déménagement ?

Déménager c’est grandir, se défaire d’une relation temps/lieu. Le déménagement est également un temps de rêve qui est en partie réalisé.

Pour se créer de nouveaux repères, les parents ont des plans. Pour les enfants, le dessin aide à se projeter. Ils peuvent par exemple dessiner la nouvelle maison.

 

Comment faire pour que les enfants se sentent bien dans leurs nouvelles chambres ?

Les parents doivent être clairs par rapport au projet : ils peuvent désigner les chambres de chacun des enfants, mais ces derniers peuvent les organiser comme ils le désirent pour se les approprier.

 

Comment préparer l’arrivée dans le nouvel environnement ?

Les parents peuvent participer à la rencontre des nouveaux habitants de la ville pour créer un lien par le vécu. En faisant participer l’enfant à cette démarche, il pourra lui aussi se créer un lien par le vécu avec ce nouvel environnement.

Dans ce processus de découverte, avec l’enfant, il ne faut pas se limiter à l’école. Les parents doivent emmener l’enfant découvrir les commerces de proximité, les associations, les clubs sportifs… pour faciliter son intégration.

 

Comment garder des liens avec les amis d’avant ?

Garder des possibilités de se revoir est important. La séparation ne doit pas être vue comme nécessaire et absolue ! Il est possible de garder des liens avec ses amis et relations d’avant à travers des mails, courrier, téléphone…

Dans le cadre d’un déménagement, il faut pouvoir dire au revoir aux personnes et aux lieux pour garder un lien différent. Une redistribution des liens aura alors lieu : des liens seront perdus et d’autres se créeront. C’est un processus qui fait partie du quotidien de chacun.

 

L’arrivée dans une nouvelle école

 

Quelles sont les différences d’adaptation entre une arrivée à la rentrée de septembre et l’arrivée en milieu d’année scolaire ?

Dans la mesure du possible, préférez le déménagement à la fin de l’année scolaire pour faire de l’été un temps d’adaptation. Au début de l’année scolaire, certains autres camarades de classes seront peut-être aussi des nouveaux. De manière générale, l’intégration est plus facile en début d’année scolaire.

Si le déménagement a lieu en milieu d’année scolaire, il faut expliquer à l’enfant les raisons du déménagement. Cela lui permettra de mieux supporter le changement et facilitera l’entrée dans sa nouvelle école.

 

Comment préparer cette arrivée dans la nouvelle école ?

Tout d’abord, il faut que l’enfant comprenne la situation. Cela passe par des explications et des échanges. L’enfant doit également pouvoir s’exprimer.

Avant le jour de rentrée, les parents peuvent emmener l’enfant visiter l’école et rencontrer l’enseignant(e) qui va présenter l’enfant à sa nouvelle classe.

 

De manière générale, avez-vous d’autres conseils ou recommandations à nous apporter ?

  • Il faut mettre des mots sur ce qu’il se passe pour faire le deuil de la chose.
  • Parler est un acte. Par extension, parler c’est déménager.
  • Le déménagement est une construction mentale, donc il ne faut pas aller trop vite !
  • Intégrez la notion de temps en utilisant un calendrier. Par exemple, comptez le nombre de « dodos » avant le jour J.

 

 

Merci au Dr Marc Huther d'avoir accepté de répondre à nos questions.



Suivez-nous avec tous nos réseaux sociaux


Instagram